in

Comment calculer l’impact du numérique sur l’environnement ?

Dans un contexte où les nouvelles technologies et la digitalisation prennent les devants, l’homme ne peut plus se passer du numérique à travers ses matériels connectés et la globalisation d’Internet. Une question se pose alors : quel est l’impact du numérique sur l’écologie environnementale ? Quels sont les chiffres qui attestent cet impact et comment qualifier ce dernier par rapport aux changements climatiques actuels ?

Les chiffres relatifs à l’impact du numérique sur l’environnement mondial

Pour avoir une idée des conséquences du numérique sur notre environnement actuel, voici quelques chiffres concernant les matières premières, les ressources énergétiques, la consommation en énergie par rapport à la digitalisation.

À lire aussi  Les avantages d’une maison écologique

De prime abord, il faut savoir que 10 milliards de smartphones ont été conçues depuis les années 2000. Par ailleurs, pour fabriquer un ordinateur, il faut environ 600 kg de matières premières. En plus de cela, des métaux rares composent la majorité de ces appareils connectés.

En outre, une box internet consomme jusqu’à 300 kWh par an, comme le réfrigérateur. De même, tous vos appareils connectés consomment tous une grande quantité d’énergie. Cela ajouté aux grandes structures du numérique que sont les data centers et les terminaux réseaux où transitent toutes nos données numériques. L’impact carbone au niveau mondial est alors conséquent : 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre proviennent du secteur connecté et digital. 47% des émissions de substances néfastes à l’environnement viennent du numérique (de la production des appareils dans les usines à son utilisation).

À lire aussi  D’ici 2030, Baidu entend avoir ses robotaxis dans 100 villes

Vers la sensibilisation pour une réduction de l’impact du numérique sur l’environnement

Les chiffres prouvent que le numérique a bel et bien un impact néfaste au climat et à l’environnement. La digitalisation entraîne des émissions de gaz à effet de serres de plus en plus accrues ainsi qu’une consommation énergétique démesurée dans sa production (à l’image des smartphones en Chine dont les usines sont alimentées au charbon pour produire de l’électricité, ou le refroidissement par eau des machines des data center).

Il est indispensable désormais de sensibiliser tout un chacun à revoir ses consommations énergétiques à la baisse et de favoriser les recherches en faveur de techniques et matières qui préservent l’environnement. Cela, dans le cadre d’un environnement numérique écologique et responsable.

Écrit par Emilie Fugère

Passionnée par le digital et les nouvelles technologies, j'utilise mon expertise pour rédiger de nombreux articles sur l’ensemble des domaines abordés sur linstant-interview.com. Je me spécialise dans la rédaction d’articles liés aux sujets du business et nouvelles technologies (IA, Métaverse, Industrie 4.0), mais ne manque pas de m’intéresser à la finance avec pour sujet de prédilection les cryptomonnaies.

Diplômée et major de promotion de l’École de Journalisme de Grenoble, je veille à entretenir mes propres outils de veille pour être une véritable contributrice au sein de la rédaction de linstant-interview.com.

Enfin, je suis une grande consommatrice d’articles et d’ouvrages traitant de ces sujets afin de me tenir à jour et de partager avec précision les actualités autour de ces thématiques.

Huile essentielle de romarin : ses bienfaits pour les cheveux

Est-ce qu’un climatiseur mobile est désastreux sur le plan écologique ?