in

Une recrue de choix indispensable pour Valérie Pécresse

Après une émission télévisée tournée le 19 décembre 2021, Valérie Pécresse, candidate à l’élection présidentielle, s’est liée d’amitié avec une personne assez connue. Il s’agit d’un banquier qui est assez célèbre dans le monde politique.

Une relation inattendue, mais pas une surprise

Depuis toujours, ce banquier est connu pour apporter une aide financière pour les campagnes présidentielles de différents candidats, ayant sollicité son aide. Et cela ne fait pas exception pour la candidate Valérie Pécresse.

Récemment, la candidate du parti Les Républicains a fait la rencontre du célèbre banquier Arnaud Montlaur. Ce dernier est réputé d’avoir un carnet d’adresses assez rempli, et nombreux d’entre eux sont des personnalités politiques. Comme la candidate Valérie Pécresse est encore en pleine campagne pour se préparer aux prochaines élections présidentielles, elle recrute des personnes de confiance. Et elle est justement tombée sur Arnaud Montlaur.

Il faut savoir qu’en 2017, il a été nommé comme collecteur de fonds pour le candidat François Fillon. En 2016, il a pu réussir à lever plus de 4 millions d’euros avant la primaire de la droite. En plus de François Fillon, il a offert son aide à d’autres personnalités, telles que Bruno Retailleau et l’ancien député Michel Barnier.

Grâce à ses nombreuses qualités, Arnaud Montlaur est un partenaire idéal pour la candidate du parti Les Républicains. Il pourra lui être d’une grande utilité, en plus de devenir un ami.

Une candidate avec un grand potentiel

En effet, on ne peut dire que Valérie Pécresse est une candidate qui se démarque. Avec une campagne bien étudiée et bien élaborée, elle ne cesse de grimper dans les sondages. Pour bien réaliser sa campagne, elle a décidé de s’entourer de personnes compétentes, capables de lui assurer son ascension constante. Grâce à cette stratégie, la candidate se construit une bonne réputation qui lui fait gagner des voix.

Selon un sondage effectué par de nombreuses chaînes télévisées, Valérie Pécresse commence à gagner plus de place face à Éric Zemmour, mais aussi Marine Le Pen. Malgré cela, elle n’est pas vraiment appréciée par les nombreux partis adverses, tel que celui d’Édouard Philippe, qui la qualifie d’une simple connaissance et non d’une proche. L’ancien Premier ministre est également méfiant face à elle et ne la trouve pas digne de confiance.

Des triplets différents selon Arnaud Ducret sur ses beaux-enfants

Handball féminin : l’équipe française vice-championne du monde