in ,

Un bâtiment dédié à la recherche sur la cybersécurité à Rennes

Après l’inauguration de la Campus Cyber de la défense à Paris, l’Institut des Mines et des Telecom de Loire Atlantique inaugure le Cencyble. Un bâtiment de 760 mètres carrés destiné entièrement à la cybersécurité.

Une idée germée depuis 5 ans

Afin de résoudre tous les problèmes dans le développement de la cybersécurité au sein de cette école d’ingénieur, une idée naît depuis 2016. Il s’agit de bâtir un projet durable. C’est seulement en septembre 2019 que la construction a débuté. Cela a pris fin le février dernier. À cause du respect des barrières sanitaires, l’inauguration n’a été faite qu’en mi-novembre.

Des objectifs bien définis

Dès que l’idée est remontée, les plans et les objectifs ne tardent pas à suivre.

Une construction durable

On trouve rarement un bâtiment de 760 m2 sauf s’il s’agit d’un camp militaire ou d’un centre hospitalier. Mais ici, c’est un bâtiment construit en vue de devenir un centre de cybersécurité et dans le total respect de l’environnement. Selon le site officiel de l’IMT, ils promeuvent l’efficacité énergétique et empêchent l’utilisation des systèmes de climatisation active. Ils ont opté pour des matériaux qui ne nécessitent pas beaucoup d’énergie. L’utilisation est limitée à 50 kWh pour chaque mètre carré.

Des services pour tout

Le fait que c’est un bâtiment de cybersécurité n’empêche pas les autres personnes de profiter de ce grand succès. 3 niveaux d’activités sont disponibles chez Cencyble : l’enseignement, la recherche et la cybersécurité. Ce lieu permet aussi aux entrepreneurs de faire des expérimentations ou des recherches, sans oublier les étudiants en formation et aux diverses simulations que l’on peut y entreprendre. Et enfin il y a les start-ups qui cherchent à développer la cybersécurité.

3 niveaux différents

Comme tous les autres bâtiments de recherche, Cencyble est réparti en 3 niveaux. Au rez-de-chaussée et au premier étage, on trouve une grande salle de réunion, une salle de travaux pratiques, les bureaux de direction, des foyers des étudiants. Au dernier étage, il y a le Cyber CNI et le QG. Cet étage n’est pas accessible pour tout le monde. Cela afin de préserver la confidentialité de la cybersécurité et pour respecter les mesures de contrôle d’accès.

Une technologie innovante du cœur, trouvée par FineHeart ? 21 millions £ pour le coût final

La vivacité de l’activité d’amazon aux Etats-Unis et en Europe