in

Thomas Pesquet : son nouveau défi c’est de repartir dans l’espace

Thomas Pesquet : son nouveau défi c’est de repartir dans l’espace

Thomas Pesquet rêve d’aller sur la lune et il n’hésiterait pas à partir si quelqu’un lui en donne l’opportunité.  Thomas Pesquet donne son premier interview de son arrivée sur Terre à l’équipe de RTL, le 16 novembre dernier. Le spationaute rêve de retourner dans l’espace, de repartir en orbite. Les Américains projettent de faire une expédition sur la lune vers 2025. Thomas Pesquet dépose déjà sa candidature pour faire partie du voyage. Tout le monde peut être candidat au projet. Le choix peut être difficile. Il s’agit d’un projet à long terme embarquant la Nasa et les autres collègues de la Russie, ainsi que du Japon.

Objectif Lune : un projet qui lui tient à cœur

Thomas Pesquet vient de rentrer de sa mission à bord de la Station spatiale internationale (ISS) le 8 novembre dernier. À peine avoir mis les pieds sur terre qu’il souhaite déjà repartir dans l’espace. Il veut en effet marcher sur la Lune. Il veut partir encore plus loin dans ses voyages dans l’espace et surtout il veut y rester quelques jours. Il souhaite y établir une base pour réaliser des études scientifiques.

Ce sont les raisons qui incitent le spationaute à faire ce voyage.  En effet, il souhaite apporter sa contribution aux découvertes scientifiques.

Beaucoup de concurrents intéressés par la mission américaine

Il a un grand désir de retourner dans la capsule. Cependant, il garde bien sa tête sur ses épaules en étant le plus réaliste possible. Il est conscient qu’il y aura beaucoup de candidats désireux de faire partie du projet. Il a de grandes chances de ne pas être choisi. Ce qu’il souhaite c’est de pouvoir apporter sa contribution s’il fait partie de l’équipage.

Dans tous les cas, Thomas Pesquet est tout à fait ravi de ce projet. Il rêve déjà de faire partie du projet ou du moins participer au travail au sol. Ce sera un honneur, avait lancé le spationaute de 43 ans lors de l’interview.

Écrit par Emilie Fugère

L’UE contre Google et les Gafam

L’UE contre Google et les Gafam : des contentieux à répétition

La blockchain prend les manettes de l’industrie du jeu vidéo 2.0

La blockchain prend les manettes de l’industrie du jeu vidéo 2.0