in ,

Tencent devra demander une autorisation pour déployer de nouvelles applications en Chine

Tencent est une grande entreprise spécialisée dans la publicité en ligne, les services mobiles et internet. Cette entreprise ne peut plus déployer de nouvelles applications en Chine. La raison de cette nouvelle intrigue les internautes. Cet article vous fournira plus d’informations à ce sujet. 

Les actualités sur ce refus de la Chine sur le déploiement de nouvelle application de Tencent

La Chine est l’un des pays les plus développés du monde question technologie. La société Tencent doit maintenant avoir l’approbation des autorités chinoises avant de lancer de nouvelles applications dans ce pays. Cette initiative de la Chine est présentée comme étant seulement temporaire. 

À lire aussi  Google CORE update de Novembre 2021: Here we Go (Again)!

Désormais, en Chine, Tencent est dans l’obligation d’obtenir une autorisation pour ses prochains projets. Il n’a plus le droit de lancer de nouvelle mise à jour pour ses applications sans autorisation. La mise à jour des applications est interdite, mais reste disponible au téléchargement en Chine. 

Actuellement, un délai de 3 heures par semaine a été fixé pour les jeunes moins de 18 ans pour jouer à des jeux vidéo. Ce délai doit absolument être respecté. Cette restriction a été instaurée pour éviter que les jeunes ne deviennent addictifs.   

La raison de la suppression de l’application de Tencent : WeChat

L’application WeChat est utilisée par 1,2 million de personnes réparties dans les quatre coins du monde par mois. En Chine, cette application est l’une des plus populaires. En totalité, 9 entreprises en Chine demandent à leurs salariés la suppression de cette application. Les dirigeants de chacune de ses entreprises ordonnent à ses agents d’effacer leur conversation sur l’application.  

À lire aussi  L’installation de Google analytics sur Wordpress

Les sociétés concernées sont de grandes entreprises chinoises comme China Mobile, China National Petroleum et China Construction Bank. Les plateformes comme WeCom ou Ding Talk d’Alibaba ont été conseillées aux salariés. Ses plateformes sont considérées comme étant destinées aux professionnels.

Malgré tout cela, l’entreprise commente ainsi « nous travaillons en permanence pour améliorer les fonctionnalités de protection des utilisateurs dans nos applications, et nous coopérons également régulièrement avec les agences gouvernementales compétentes afin de garantir la conformité réglementaire ». Le géant chinois du numérique a souligné le fait que leurs applications restent disponibles au téléchargement et restent fonctionnelles. 

Écrit par Capucine Desforges

Je suis est une jeune chef d’entreprise dans les nouvelles technologies. J'ai développé une application qui mesure le sommeil d’une manière complétement novatrice. J'ai rejoint Instant Interview pour proposer des actualités variées dans les différents domaines qui me passionnent.

Véritable femme de terrain, je suis au cœur de l’action et rencontre de nombreux autres entrepreneurs pendant mes activités d’entrepreneuse accomplie.

Mon objectif au sein de la rédaction est de m’intéressée aux sujets en lien avec la santé, le repos, le “contre burn-out”, mon objectif est de sensibiliser les lecteurs de linstant-interview.com. aux différentes tendances en lien avec ces sujets si importants.

J'aborde également les sujets en lien avec le business afin d’ajouter mon expérience du terrain au sein des articles de la rédaction.

La Suède veut rendre illégal le minage de cryptomonnaies, qui consomme beaucoup d’énergie

KillerPlayer : lecteur vidéo YouTube personnalisé, destiné aux appareils mobiles