in

Quels sont les impacts psychologiques du confinement sur l’humanité ?

Le confinement est une situation nouvelle pour le monde. Il a complètement bouleversé les habitudes quotidiennes de chaque individu. De ce fait, beaucoup de personnes se posent la question suivante : a-t-il un impact psychologique sur l’humanité ? D’ailleurs, une méta-analyse a été faite quelques jours avant l’annonce du confinement, il avait pour but de connaître ces effets sur l’humanité.

Le stress : un réel impact

Au début, le confinement a aidé à rapprocher les personnes qui vivent sous un même toit. Mais au fil du temps, il touche leur relation en impactant leur mental. Le premier impact est le stress qu’éprouve la population. De nombreuses raisons confirment ces faits dont : les effets de la maladie, du confinement, de l’isolement social et la gestion de la crise sanitaire. Les gens se posent des questions sur la façon et la capacité des autorités à gérer la crise sanitaire. Ce questionnement stimule un sentiment d’angoisse concernant l’avenir de l’humanité.

L’anxiété et l’incertitude

La pandémie frappe la majorité des pays du globe terrestre. En plus, les cas graves sont les sources de plusieurs milliers de morts. De ce fait, la peur de tomber malade ou de voir ses proches tomber malades provoque de l’anxiété. En outre, le couvre-feu est un moment difficile à digérer pour certains individus. Affronter l’incertitude sur la progression et la durée du Covid-19 favorise l’inquiétude des citoyens.

Les troubles dépressifs

Il s’agit d’un caractère de tristesse assez persistant. Cela peut engendrer des changements sur la vie quotidienne d’un individu. Les troubles dépressifs créent aussi une baisse d’intérêt ou du plaisir acquis par les activités pratiquées à force de rester confiné tout le long de la journée. Pour diverses raisons, ces troubles atteignent particulièrement les femmes, les jeunes et les personnes se trouvant dans une situation instable tels que les chômeurs, les sans logement, etc.

Une vie familiale perturbée

Même si les parents vivent ensemble depuis le début du confinement, cela n’a pas changé les inégalités présentes dans la maison. Les femmes restent celles qui se chargent le plus souvent des tâches ménagères telles que les courses, les repas et le ménage. Elles s’occupent également de l’éducation des enfants. Toutes ces occupations augmentent leur charge mentale et les rendent ainsi vulnérables au stress.

La vision nocturne bientôt à la portée de tous

Entre le sapin de Noël artificiel et naturel, lequel est le plus écologique ?