in

Parcoursup est-il à l’origine de la pénurie de manip radio ?

Parcours est-il à l’origine de la pénurie de manip radio

Il y a des postes vacants dans le domaine de manip radio ou MERM en France, malgré cela, personne ne se hâte à les occuper. Leurs effectifs ont connu une forte baisse en 2017. La situation est devenue inquiétante surtout que le parc d’équipements en imagerie en cesse d’augmenter. Leurs missions sont pourtant cruciales puisqu’ils se chargent des investigations en radiologie et d’imagerie médicale en rapport avec l’accord le médecin. Les « manip radio » sont également amenées à faire de la médecine nucléaire et électrophysiologique.

Il y a actuellement près de 28 000 MERM en activité en France. Contre 37 428 en 2019. La différence résulte entre autres par le comptage erroné de ceux qui sont partis en retraite ou qui ont changé de lieu d’intervention. La plupart des MERM travaillent dans les hôpitaux et d’autres dans les établissements privés à but lucratif ou dans les cliniques privées et les cabinets de ville. L’Ile de France rencontre une vraie pénurie avec environ 6 % de postes vacants.

Quelle est donc la raison d’une telle situation ?

Il y a deux principales causes à cela :

–         Il y a une baisse au niveau des nombres d’étudiants admis à la formation du Parcours Sup. À cela s’ajoutent ceux qui n’ont pas réussi à terminer leurs études. Le Parcours Sup a changé beaucoup de choses limitant le nombre d’étudiants qualifiés à l’emploi.

–          La demande d’actes d’imagerie continue d’augmenter en raison du vieillissement de la population, de la hausse des maladies chroniques et de l’augmentation de la radiologie interventionnelle.

Le lycéen qui souhaitait suivre un tel cursus profitait d’une journée d’observation en service d’imagerie avant de passer le concours et l’entretien d’admission. Il a déjà eu un premier contact avec le métier et connait déjà ce qu’il doit faire si cette profession l’intéresse. Avec Parcours Sup, les étudiants ne profitent plus de cette prise de contact. Ils ne découvrent ensuite que le métier ne leur convient pas qu’une fois la première année terminée. Ceux qui finissent le cursus continuent vers un Master radiophysique médical ou en ingénierie.

L’organisation des soins chamboulée

À cause de la pénurie, certains établissements sont contraints de ne plus utiliser leur machine. Les horaires d’ouvertures des équipements d’imagerie se trouvent réduits. Les patients doivent donc attendre pour recevoir leur résultat. Sans cela, les conditions de travail des manipulateurs radio en activité seront pénibles.

Écrit par Emilie Fugère

Comment les étiqueteuses automatiques permettent-elles d’accroitre la possibilité dans le secteur de la santé

Comment les étiqueteuses automatiques permettent-elles d’accroitre la possibilité dans le secteur de la santé ?

Quel a été l’impact du covid sur le marché des purificateurs d’air ?