in

Les faits, deux décennies après la mort de Gilbert Bécaud

French Singer Gilbert Becaud (Photo by François Pugnet/Sygma via Getty Images)

Gilbert est un auteur-compositeur et chanteur célèbre dans les années 60 et 70. Il a marqué son époque aux côtés de plusieurs artistes emblématiques.

Gilbert Bécaud et son parcours

Gilbert Bécaud est un nom de scène tiré du nom de son père biologique Louis Bécaud. Cette figure dés années 60 a vu le jour à Toulon le 24 octobre 1927. Son nom de naissance est François Silly Gilbert de par le second époux de sa mère. Depuis son enfance, il est passionné par la musique. Ainsi, âgé d’à peine 10 ans, il entre dans un conservatoire de musique à Nice. Le piano est son domaine de prédilection, mais il est contraint de quitter la France durant la guerre. À l’âge de 20 ans, il s’installe dans la capitale et joue du piano dans des bars et des cabarets. À côté, il commence à composer des musiques et des films. Des titres comme Moisson éclair, le pays d’où je viens et bien d’autres. Il fait la rencontre d’auteurs et de compositeurs de renoms, ce qui contribuera à lancer sa carrière. Il a eu deux épouses et une autre compagne au cours de sa vie. Avec ces 3 femmes, il a eu 5 enfants et en a adopté un sixième, une fille venant de Laos.

Une revue sur sa carrière

Sa rencontre avec Pierre Delanoë et Viladin a été le point de départ de la carrière de Gilbert Bécaud. C’est cette amitié qui a marqué son entrée dans l’arène du monde musical. Deux disques sont sortis en 1953 : Mes mains et les Croix. Cette performance est le fruit de sa collaboration avec le parolier Louis Amade. Entre-temps, Gilbert travaille en tant que pianiste aux côtés de Jacques Pills. C’est dans les années 60 que la carrière de Bécaud atteint son apogée. Les tubes tels que Nathalie, Et maintenant et l’important et c’est la rose font un tabac. À un tel point que les fans le surnomment « Monsieur 100 000 volts  ». Dans les années 70, il se tourne vers le cinéma et sort des titres qui lui valent la Légion d’honneur à l’Olympia.

Les Hommages à son nom

Il est mort le 18 décembre 2001, c’est l’Allemagne qui a eu droit à son dernier concert. Il est parti à l’âge de 74 ans et laisse derrière lui 400 titres. Ses œuvres vont être reprises par des artistes célèbres tels qu’Elvis Presley et Frank Sinatra. Sa fille Emily a concocté des coffrets et des CD des tubes de son père. Les collaborations avec des artistes incontournables figurent aussi dans ce pack. Un de ces fans a fait un petit musée de lui dans son appartement.

Angèle veut écrire pour d’autres et vise haut

Le premier ministre de la république française a été ridiculisé par Laurent Gerra