in ,

La première transplantation d’un organe de porc sur un humain.

Du jamais vu dans l’histoire humaine et le monde médical, une opération de greffe d’un porc sur un américain a été faite le vendredi 7 janvier 2022 aux États-Unis. Cette date sera mémorable pour le secteur médical et pour l’Américain en question.

La seule issue de David Bennett.

D’après le reportage de F.Prabonnaud, O.Martin, M.Somm et V.Castel sur France 2, un chirurgien nommé Bartley Griffith a annoncé la première transplantation d’un cœur de porc sur un humain. Selon son annonce, le patient Américain âgé de 57 ans et père de famille est atteint d’une maladie cardiaque et est en phase terminale. Cette transplantation était une issue pour le patient, car il devait choisir entre la mort ou la greffe d’un cœur porcin. David Bennett se rend compte du risque qu’il va affronter en choisissant cette opération, mais cela ne lui empêche pas de choisir cette issue et de se servir de son corps comme un cobaye. Le patient disait une phrase importante et touchante à Bartley Griffith : « je ne veux pas mourir, mais si je meurs, peut-être que vous apprendrez quelque chose pour aider les autres. »

Une étape médicale essentielle.

D’après le chirurgien Bartley Griffith, l’homme américain à cœur porcin a survécu à son opération. Et si le succès dure à plus long terme, on pourrait donc envisager l’entrée du porc dans la liste des donneurs d’organes pour les humains. C’est une très bonne idée pour les centaines de milliers de patients qui sont en attente d’un donneur.

Il y a un détail très important concernant cette opération. La transplantation du cœur porcin sur cet Américain a été réussie grâce à la modification génétique du porc. Sans cette modification, le greffon peut grossir ou être rejeté. Et grâce à l’autorisation donnée à l’école de médecine du Maryland, l’opération a eu lieu à Baltimore. Cette opération est comme une sorte de preuve, car le travail et le savoir-faire des chirurgiens apportent un grand changement dans le monde médical.

Côtes-d’Armor, quelles solutions face à la pénurie de médecins ?

Info : Paimpol — les professionnels du soin souhaitent inventer de nouvelles pratiques