in

Gucci va autoriser les paiements en cryptomonnaies dans plusieurs boutiques

Les clients de la marque de luxe Gucci pourront très bientôt régler leurs achats en cryptomonnaies. Gucci s’est rendu compte à quel point Bitcoin et les autres cryptos prennent le dessus en cette période d’évolution technologique. Ainsi, elle déclare sur Vogue Business que ce moyen de paiement sera testé dans quelques boutiques pour réaliser une première expérimentation.

Quelles sont les premières boutiques Gucci qui acceptent ce mode de payement

Gucci a décidé de franchir la porte de la cryptomonnaie. D’ici peu de temps, cinq boutiques aux Etats-Unis pourront bénéficier du paiement en cryptos. Les premiers shops Gucci pour realizer le “test and learn” se trouvent à Rodreo Drive Los Angeles, Wooster Street New York, Design District Miami, Phipps Plaza Atlanta et The Shops At Crystals Las Vegas. Les devises autorisées seront : Bitcoin, Bitcoin Cash, Wrapped Bitcoin, Litecoin, Ethereum, Dogecoin, Shiba Inu et cinq autres Stablecoins adossés aux dollars américains.

À lire aussi  Un nouveau site de crypto piraté, 135 millions de dollars envolés.

Comment se feront les paiements en cryptos ?

Pour réaliser le paiement, un lien sera envoyé au client par e-mail. Il sera assorti d’un code QR qui lui permettra de payer avec son crypto wallet qui stocke les cryptomonnaies. Une fois que la marque ait validé la première phase d’essais, d’autres boutiques en Amérique du Nord pourront bénéficier de ce mode de paiement.

Les cryptos sont désormais une tendance dans l’industrie de luxe

Gucci n’est pas la première marque ayant adopté ce nouveau système de paiement dans l’industrie de luxe. Comme l’indique l’article de Vogue, la marque Off-White a aussi autorisé en mois de mars l’acceptation des paiements en crytptomonnaies dans ces magasins principaux à Milan, Londres et Paris.

À lire aussi  5 cryptomonnaies dans lesquelles investir

Philipp Plein, propriétaire d’une boutique de luxe en grande évolution, accepte aussi les paiements en cryptos depuis 2021. D’après lui, il a décidé d’implémenter ce moyen de paiement parce que c’est avancé et les gens en parlaient beaucoup. Ainsi, il a indiqué avoir ramassé au total 150 bitcoins, ce qui équivaut à environ 6 millions d’euros.

Écrit par Emilie Fugère

Le bitcoin perd 50 % de sa valeur en 6 mois : faut-il paniquer ?

Cybersécurité et confiance numérique, les solutions françaises au plus près des priorités des entreprises et collectivités