in

Entreprises françaises : le « Quota des femmes » se hisse

Dans le cadre de la promotion de l’égalité sociale en France, le projet de loi concernant le « quota des femmes » est définitivement adopté par le parlement. Cette initiative est prônée principalement par les députés de la République en Marche. La ministre déléguée à l’Égalité entre les hommes et les femmes n’a pas caché sa grande fierté face à cette nouvelle loi. 

Elisabeth Moreno défend cette loi.

Cette loi est indispensable, communique la ministre pendant son apparition médiatique. Elle était l’invitée spéciale de l’émission « La France bouge », le 20 décembre dernier. La grande Dame a défendu de toute sa force que les femmes ont également l’aptitude d’utiliser ses compétences au sein d’une entreprise.

À lire aussi  Grâce à sa fille, Gilles Lellouche sera dans le prochain film de Guillaume Canet

Cette loi stipule que les entreprises ayant plus de mille salariés doivent prendre trente pourcent (30 %) des femmes dans le cadre dirigeant, dans les cinq ans à venir. Quarante pourcent seront l’objectif pour l’année 2030 pour aboutir à cette égalité entre les hommes et les femmes. Cette loi doit défendre les femmes de toute forme de violence économique dont elles sont les principales victimes en France. Le non-respect de cette nouvelle règle mettra l’entreprise à une sanction pécuniaire très sévère. 

Une pédagogie pour l’avenir

Cette ministre a également souligné que l’instauration de ladite loi ici sera une forme de pédagogie pour les chefs d’entreprise. À l’avenir, ces leaders penseront à prendre des femmes non au détriment des hommes, mais par concept d’égalité. Ces deux sexes sont sortis d’une seule école et obtiennent leurs diplômes dans le même cadre d’études. Il est bien même de rappeler que 52 % de la population française est du sexe féminin.

À lire aussi  Les yeux : révèlent-ils les secrets sur de votre identité

Les quotas priment la méritocratie en France ?

Cette loi fait l’objet d’une grande incompréhensibilité en France, la question sur la fin de la méritocratie est évoquée chez les tierces populations. Cette ministre du gouvernement de Macron n’a pas détaillé la méritocratie. Elle a juste insisté sur le fait de donner plus de responsabilités aux femmes. Cette dernière a les compétences nécessaires pour être un cadre parmi les hommes. Ainsi, cette dame a fait savoir que le concept de mêmes salaires entre les hommes et les femmes sera à réviser prochainement. 

 

Écrit par Capucine Desforges

Je suis est une jeune chef d’entreprise dans les nouvelles technologies. J'ai développé une application qui mesure le sommeil d’une manière complétement novatrice. J'ai rejoint Instant Interview pour proposer des actualités variées dans les différents domaines qui me passionnent.

Véritable femme de terrain, je suis au cœur de l’action et rencontre de nombreux autres entrepreneurs pendant mes activités d’entrepreneuse accomplie.

Mon objectif au sein de la rédaction est de m’intéressée aux sujets en lien avec la santé, le repos, le “contre burn-out”, mon objectif est de sensibiliser les lecteurs de linstant-interview.com. aux différentes tendances en lien avec ces sujets si importants.

J'aborde également les sujets en lien avec le business afin d’ajouter mon expérience du terrain au sein des articles de la rédaction.

clash royale

Clash royale : d’où vient le buzz sur le jeu de supercell ?

L’appendice aurait un lien avec la longévité