in

Drôme : les producteurs d’ail investissent pour mieux fournir les grandes surfaces

Les 80 producteurs d’ail du département régional de Drôme ont, récemment, investi dans une nouvelle chambre froide de manière à améliorer leur performance et à agrandir leur capacité de stockage. En effet, ces membres du Groupement d’Intérêt Economique ou GIE Ail Drômois viennent d’obtenir une aide financière.

Une chambre froide à Eurre qui n’arrive plus à contenir les produits

Si les producteurs disposaient déjà d’une chambre froide depuis plusieurs années à Eurre, elle n’arrive plus désormais à contenir la production actuelle. Destinés pour l’approvisionnement des grandes surfaces, les produits doivent être soumis à un conditionnement constant d’où la nécessité de stockage en chambre froide. Ce problème de stockage a incité les producteurs d’ail à investir pour l’obtention d’une nouvelle chambre froide plus grande capable de stocker les produits jusqu’à livraison vers les grandes surfaces.

À lire aussi  Un bâtiment dédié à la recherche sur la cybersécurité à Rennes

Un octroi de crédit  de 455 000 euros dans le cadre du  plan France Relance

La GIE Ail Drômois a reçu une somme conséquente du Plan France Relance pour sa stratégie de développement en matière de stockage d’ail. Cela avec l’aide de la Chambre d’Agriculture dans la constitution du dossier. 455 000 euros qui vont servir notamment à la construction d’une nouvelle chambre froide de 300 m² permettant le stockage de 300 tonnes d’ail en plus.

Les avantages d’une nouvelle chambre froide à Eurre

La construction d’une nouvelle chambre froide permettant d’accueillir plus d’ail offrira plusieurs avantages dont :

  • Un conditionnement optimal des produits qui garantira une meilleure qualité,
  • Un approvisionnement régulier et de qualité pour les grandes surfaces,
  • Une conservation plus longue des produits pour assurer une capacité de réserve annuelle.
À lire aussi  Dans le Cantal, un projet de carrière menace un site classé Natura 2000

Ces  avantages étendront le circuit de distribution du GIE et inciteront les grandes surfaces à s’approvisionner au niveau local. A long terme,  il pourrait n’y avoir que de l’ail drômois dans les grandes surfaces nationales. Ce qui serait bénéfique pour l’économie de cette région du sud-est de la France.

Écrit par Emilie Fugère

Passionnée par le digital et les nouvelles technologies, j'utilise mon expertise pour rédiger de nombreux articles sur l’ensemble des domaines abordés sur linstant-interview.com. Je me spécialise dans la rédaction d’articles liés aux sujets du business et nouvelles technologies (IA, Métaverse, Industrie 4.0), mais ne manque pas de m’intéresser à la finance avec pour sujet de prédilection les cryptomonnaies.

Diplômée et major de promotion de l’École de Journalisme de Grenoble, je veille à entretenir mes propres outils de veille pour être une véritable contributrice au sein de la rédaction de linstant-interview.com.

Enfin, je suis une grande consommatrice d’articles et d’ouvrages traitant de ces sujets afin de me tenir à jour et de partager avec précision les actualités autour de ces thématiques.

Drôme/Ukraine : des plateformes pour proposer un hébergement aux réfugiés

La demande de drapeaux ukrainiens explose chez un fabriquant de la Drôme