in

Des pales d’éoliennes “zéro déchet” pour 2030

Face aux défis du 21e siècle, la lutte contre le changement climatique est encouragée devient une priorité. La protection de l’environnement est au centre des préoccupations de tous les gouvernements. Le recours aux énergies renouvelables est une meilleure solution. C’est pour cette raison que General Electric s’engage à la production des pales d’éoliennes d’ici 2030.

La production de pales d’éoliennes : un défi à relever pour General Electric

General Electric s’engage dans la production d’énergie renouvelable. Dans cette perspective, le défi consiste à réduire les produits mis à la décharge en recyclant les pâles d’éoliennes. Pour réduire les déchets, cette entreprise projette d’instaurer un système pour recycler les pâles usagées et hors service pour en extraire des énergies renouvelables. Cette nouvelle politique a pour but d’éviter l’incinération des déchets de matériaux de fabrication. Ce projet doit être accompli jusqu’à 2030. Il faut aussi réduire la production de carbone avec tous les moyens possibles. Sachez que dans l’industrie éolienne, presque plus de 20% des matériaux achetés par les producteurs ne sont même pas utilisés.

De nouvelles collaborations pour la production de pâles d’éoliennes

Lafargeholcim est le plus grand fabricant de ciment au niveau mondial. Cette fois, cette entreprise décide de collaborer avec GE. Les deux entreprises ont conclu un accord pour faire une exploration de recyclage de pâles d’éoliennes. Cette entreprise de production d’éoliennes a annoncé également sa collaboration avec une autre entreprise pour partager le même objectif. COBOD International envisage une coopération avec la fabrication des pâles d’éoliennes avec l’utilisation des bases en béton qui sont imprimées en 3D. Comme les pays dans le monde tentent de développer leurs énergies renouvelables à partir de l’énergie du vent, il est évident que le nombre d’éoliennes ne cesse de s’accroître. Cela pousse les entreprises à trouver des moyens pour réduire les lames. En décembre 2020, Veolia North America et General Electric ont signé un contrat pluriannuel pour faire le recyclage des pôles retirés des éoliennes aux États-Unis.

Tencent a pris la décision de créer ses propres puces

Les exigences des banques américaines en matière de cybersécurité