in

Des cheffes d’entreprise témoignent avant le 8- mars :  » quand vous êtes une femme, on vous attend au tournant »

A l’opportunité de la journée internationale des femmes, célébrée maintenant depuis une centenaine d’année, parler des femmes en tant que leadership est un sujet intéressant. Leur droit a été revendiqué avant d’être acquis. C’est pourquoi leur ineffectivité est encore apparente dans la société, voire dans le domaine du travail. Les nombreux témoignages des femmes entrepreneures appuient cette réalité.

Les difficultés d’être une cheffe d’entreprise

Avant même de se lancer dans l’entreprenariat, le manque de confiance, l’autocensure et le jugement de la part du partenariat freinent les femmes. Ce manque de confiance en soi est dû au stéréotype de genre. Il est difficile pour les femmes de s’ouvrir à tous les horizons de l’entreprenariat. En revanche, elles se limitent à n’entreprendre que dans des secteurs plutôt féminins comme le service à la personne, la culture ou la communication. Rares sont celles qui osent s’initier dans le secteur de la construction et de l’industrie.

À lire aussi  Pyrénées-Orientales : la bonne adresse pour investir dans l’immobilier

De plus, le financement est un autre problème qu’elles devraient faire face. Les refus à un prêt bancaire atteignent plus les femmes que les hommes. Puis, se voir accepté par tous en tant que cheffe d’entreprise est un grand challenge privé et professionnel pour elles.

Le mépris et la doute de la capacité que peuvent avoir une femme est la raison de tous ces blocages. Et même si elles réussissent à tout surpasser, il y a toujours ceux qui les attendent au tournant alors qu’accepter l’intelligence et la détermination féminine au niveau régional entrainera le respect du droit des femmes au niveau international.

À lire aussi  Nièvre. Mis aux enchères, le legs d’une princesse d’Afghanistan rapporte 89 000£ au refuge de Thiernay

Quelles sont les formes de discrimination que subit une femme entrepreneure ?

L’inégalité entre homme et femme persiste malgré que le droit des femmes ait déjà été reconnu universellement depuis environ un siècle. La manifestation de cette discrimination se trouve souvent par des harcèlements et des attitudes sexistes.

Ainsi, les femmes sont victimes des remarques portant sur leur physique ou leur stéréotype de genre. Des préjugés négatifs sont aussi établis contre elles. La plupart du temps, ces derniers sont basés sur ce quoi les femmes sont plus efficaces en ménage qu’au bureau, que leur place est à la maison avec les enfants. Ensuite, il y a les harcèlements qui peuvent être des violences verbales et non-verbales, physiques et psychologiques.

À lire aussi  Ain : Éboulement spectaculaire à Nantua, de nombreux blocs menacent encore de se détacher

Sachant que les femmes représentent la grande majorité de la population active du monde. Les encourager et les soutenir à entreprendre pousse davantage le pays en développement sur une voie de progression économique.

Écrit par Emilie Fugère

Passionnée par le digital et les nouvelles technologies, j'utilise mon expertise pour rédiger de nombreux articles sur l’ensemble des domaines abordés sur linstant-interview.com. Je me spécialise dans la rédaction d’articles liés aux sujets du business et nouvelles technologies (IA, Métaverse, Industrie 4.0), mais ne manque pas de m’intéresser à la finance avec pour sujet de prédilection les cryptomonnaies.

Diplômée et major de promotion de l’École de Journalisme de Grenoble, je veille à entretenir mes propres outils de veille pour être une véritable contributrice au sein de la rédaction de linstant-interview.com.

Enfin, je suis une grande consommatrice d’articles et d’ouvrages traitant de ces sujets afin de me tenir à jour et de partager avec précision les actualités autour de ces thématiques.

Ardèche : le tourisme est globalement bien perçu par les habitants selon une étude

Le Pays de Gex se mobilise pour apporter de l’aide à l’Ukraine