in

Comment choisir une maison de retraite pour personnes agées ?

Il n’est pas toujours facile de vivre avec une personne âgée, surtout lorsque cette personne commence perdre son autonomie. Cependant, il est encore plus compliqué de la laisser vivre seul, car vous avez peur pour sa sécurité. C’est la raison pour laquelle la plupart des gens optent pour la maison de retraite. Toutefois, cette décision peut soulever différents problèmes auquel vous devez savoir comment réagir. Voici ce qu'il convient de faire quand un senior refuse d’aller en maison de retraite. Découvrez aussi les alternatives à la maison de retraite et les dispositions à prendre pour garantir la sécurité d’un parent âgé en attendant qu’une place se libère.

Que faire quand personne âgée refuse d'aller en maison de retraite ?

Une personne âgée peut refuser d’aller en maison de retraite pour diverses raisons (peur d’isolement, déni de leur situation, faible budget, etc.). Vous ne pouvez pas le contraindre à accepter, à moins qu’un expert médical juge cela nécessaire pour son bien. Que faire dans ce cas ?

Demander l’aide de personnes qui travaillent en maison de retraite

Si votre parent ne souffre d’aucun trouble l’empêchant de disposer de sa capacité à prendre des décisions, alors vous devrez essayer de le convaincre. Vous pouvez demander l’aide d’un médecin coordonnateur ou d’une assistante sociale. Ces deux personnages sont bien placés pour présenter les atouts qu’offre une maison de retraite, car ils y travaillent. Ils pourront libérer votre proche de ses préjugés, et lui présenter les bons côtés de ces établissements.

Proposer le service d’aide à domicile et téléassistance

Certaines personnes sont totalement réticentes, à l’idée d’aller dans une maison de retraite. La solution idéale dans ce cas, c’est le service d’aide à domicile. Vos parents âgés pourront avoir tous les soins dont ils ont besoin, sans être obligés d’entrer en maison de retraite. De plus, les agents qui aident vos seniors pourront aussi contribuer à convaincre vos parents d'entrer en maison de retraite.

La téléassistance peut également être utile, dans le cas où votre proche âgé en perte d’autonomie choisi le maintien à domicile. C’est une solution connectée qui permet aux seniors d’avertir les plateaux de téléassistance ou les proches aidants en cas de problèmes à domicile (chute, malaise, etc.). Elle est encore plus efficace lorsqu’elle est couplée avec les services d’aide à domicile.

Penser aux résidences services seniors

Ce sont des structures privées, commerciales ou associatives, créées pour accueillir les personnes âgées, et leur offrir un cadre de vie serein et convivial. Le résident a le choix entre louer une résidence, ou en devenir propriétaire. Ces logements pour séniors représentent une bonne alternative aux maisons de retraite classiques. De plus, ils sont parfaits pour les personnes qui ont peur de l’isolement.

Des activités en groupes sont organisées et les résidents jouissent de plus d’autonomie que dans une maison de retraite. Ils bénéficient également d’un cadre de vie sécurisé, une bonne prise en charge et aussi de multiples autres services pour leur simplifier la vie.

Choisir des résidences temporaires

C'est une solution qui offre un hébergement de courte durée aux personnes âgées. Ainsi, les seniors peuvent continuer à vivre dans leur maison. Ils devront juste aller par moments dans ces résidences, pour obtenir les soins dont ils ont besoin. Cette solution permet aux personnes âgées d'expérimenter les bienfaits d'une prise en charge en établissement. Les résidences temporaires peuvent pousser vos proches à changer d'avis concernant l'entrée en maison en retraite.

Convaincre de la disponibilité d'aide financière pour l'entrée maison de retraite

Si c’est la charge financière à couvrir qui est l’objet du refus, alors vous serez sûrement ravi d’apprendre que plusieurs aides financières sont disponibles. Les assistances sociales sont bien places pour vous apporter des explications sur le sujet. Elles peuvent même vous aider à formuler vos demandes d’aides financières.

Qui décide de mettre un parent en maison de retraite ?

Un placement en maison de retraite peut s’avérer nécessaire dans les situations suivantes :

  • Logement inadapté à la vie d’une personne âgée en perte d’autonomie
  • L’isolement (pour les personnes âgées qui vivent seules)
  • Le besoin d’assistance pour la réalisation de la plupart des tâches de la vie courante, rendant le maintien à domicile trop cher
  • Des hospitalisations répétitives et les problèmes nécessitant une présence médicale continue

Ainsi, plusieurs acteurs peuvent intervenir pour la mise en maison de retraite de la personne âgée.

Une décision de mise sous tutelle

Cette option n’est possible que si votre parent n’est clairement plus en mesure de prendre des décisions rationnelles. Si votre médecin effectue un tel diagnostic, vous devez le signaler au procureur de la république. Suite à votre déclaration, une procédure de mise sous protection juridique (communément appelée, mise sous tutelle) sera entamée.

Un juge se saisira alors de l’affaire et fera recours à un expert médical. C’est ce médecin qui devra remplir la demande d’entrée en maison de retraite, s’il estime cette solution nécessaire. L’avis du médecin coordonnateur de l’établissement sera aussi nécessaire pour l’admission de votre parent.

La personne âgée elle-même ou un membre de la famille

La personne âgée peut elle-même demander à entrer en maison de retraite pour sa propre sécurité. La demande d’admission en maison de retraite peut également venir d’un membre de la famille du senior (les enfants généralement). Cependant, il faut nécessairement avoir de l'accord de la personne concernée.

Que faire en attendant une place en maison de retraite ?

Il peut arriver que vous ayez demandé l’entrée en maison de retraite d’un proche âgé en perte d’autonomie, mais qu’aucune place ne soit encore disponible. Afin de garantir la sécurité du senior en attendant qu’une place se libère, diverses stratégies peuvent être mises en œuvre.

Aménager le logement de votre parent âgé

En effectuant certains aménagements, vous pouvez faire du logement de votre senior un environnement plus adéquat à la vie des personnes âgées en perte d’autonomie. Vous devrez réorganiser le mobilier ou le changer, pour adopter des meubles plus adaptés aux Personnes à Mobilité Réduite.

Des travaux seront également utiles dans la salle de bains et aux W.-C, car les seniors sont hautement exposés aux risques d’accidents dans ces pièces. Pensez aussi à installer des aides techniques dans la maison. Ces objets facilitent la réalisation de tâches quotidiennes (comme monter les escaliers, se déplacer librement, appeler ses proches, etc.).

Certains appareils connectés ont été mis en œuvre pour vous aider à surveiller la santé de vos parents à distance. Vous pouvez acheter ces équipements sur les sites spécialisés en vente de matériel gérontologiques.

Opter pour le Service à domicile ou accueillir votre parent chez vous

En attendant l’entrée en maison de retraite, vous pouvez faire appel à l’aide à domicile pour garantir le bien-être de votre parent. Certains services d’aide se contentent de veiller à l'entretien de la maison. Cependant, certaines aides à domicile impliquent l’aide à la réalisation de tâches domestiques comme la cuisine, les toilettes et l’habillage.

Si votre parent vit seul chez lui, vous pouvez choisir de l’héberger en attendant qu’il intègre la maison de retraite. Ainsi, vous pourrez garder un œil sur lui tout au long de cette période.

Écrit par Lea Pedretti

Bois de chauffage : comment choisir et combien ça côute ?

Après un lancement prometteur, Disney+ est en perte de vitesse