in

Calcul TVA : un principe important à connaître pour tous les entrepreneurs

La TVA ou Taxe sur la Valeur Ajoutée est un impôt indirectement payé par les consommateurs lorsqu’ils achètent des biens ou dans la facturation d’un service. Les sociétés ont pour rôle d’amasser cette taxe pour ensuite l’attribuer à l’État. Tout achat fait par les particuliers est soumis à la TVA. Dans cet article, vous trouverez tout ce qu’il y a à savoir sur cette taxe indirecte.

Les points essentiels qui sont liés à la TVA

Pour vous aider à bien entreprendre vos investissements, trois termes sont indispensables pour chaque société : la TVA, le prix HT et le prix TTC. Ces termes sont utilisés hebdomadairement dans divers calculs comme pour le prix des produits, le chiffre d’affaires et le service ou les rémunérations des salariés.

À lire aussi  BAFA : comment bénéficier de l'aide pour son financement ?

La TVA est destinée pour les particuliers, mais qui est collecté par les sociétés pour chaque vente effectuée par cette dernière. L’entreprise qui est chargée de récolter cette taxe doit déterminer le prix TTC pour chacune de ses ventes effectuées. Il est important de connaitre que l’entrepreneuriat doit déclarer sa TVA avant de la verser à l’État.

Le prix HT ou Hors Taxes est la valeur de chaque bien ou service, qui n’est soumis à aucune déduction.

Le prix TTC ou Toute Taxe Comprises est la somme affichée avec la TVA.

Calcul de la TVA

Pour définir la somme exacte de la TVA, il est important de se baser sur les taux applicables par rapport aux produits ou aux services. Pour l’utiliser ensuite avec la formule nécessaire afin d’afficher le montant de la TVA. Si vous faites par exemple, l’achat d’un produit Hors Taxes de 100 euros et que la valeur applicable de la TVA est de 20%. La société doit alors attribuer 20 euros à l’État  et la somme que le consommateur doit payer est de 120 euros pour acquérir le bien en question.

À lire aussi  Comment faire fuir les chauves-souris efficacement ?

Il y a aussi la TVA déductible, qui est appliquée pour les transactions professionnelles. Elle est déterminable avec la somme de la TVA payée par les particuliers. Cette dernière doit être appliquée avec deux conditions pour être réalisable :

  • La justification de la taxe par l’activité professionnelle de l’entreprise,
  • La détention de la facture qui affiche la somme de la TVA versée.

Écrit par Emilie Fugère

Passionnée par le digital et les nouvelles technologies, j'utilise mon expertise pour rédiger de nombreux articles sur l’ensemble des domaines abordés sur linstant-interview.com. Je me spécialise dans la rédaction d’articles liés aux sujets du business et nouvelles technologies (IA, Métaverse, Industrie 4.0), mais ne manque pas de m’intéresser à la finance avec pour sujet de prédilection les cryptomonnaies.

Diplômée et major de promotion de l’École de Journalisme de Grenoble, je veille à entretenir mes propres outils de veille pour être une véritable contributrice au sein de la rédaction de linstant-interview.com.

Enfin, je suis une grande consommatrice d’articles et d’ouvrages traitant de ces sujets afin de me tenir à jour et de partager avec précision les actualités autour de ces thématiques.

Comment bien débuter avec les cryptomonnaies ?

Capitalisation : Dépenser ou capitaliser ? Telle est la question