in

Bois de chauffage : comment choisir et combien ça côute ?

L’hiver est une période éprouvante compte tenu de la baisse considérable de température qu’elle apporte. En réalité, au cours de cette période, la fraîcheur s’infiltre presque partout dans les maisons et se fait toujours sentir même avec les vêtements les plus épais. Pour remédier à cela, la plupart des citadins font installer des systèmes de chauffages dans leurs habitations. On en distingue plusieurs types dont le chauffage au bois. Comme son nom l’indique, il requiert l’utilisation d’une certaine qualité de bois pour fonctionner et exige forcément un prix. C’est ainsi que ceux qui en font usage se retrouvent confrontés au choix de la bûche idéale pour se prémunir de la fraîcheur. Découvrez les critères de choix du bois de chauffage et son coût.

Quel est le meilleur bois de chauffage ?

Les critères fondamentaux à considérer pour le choix d’un meilleur bois de chauffage sont le degré d’humidité et le pouvoir calorifique. Selon l’essence choisie, la combustion du bois sera plus ou moins longue. À cet effet, ils sont classés en trois groupes.

Premier groupe d'essence de bois

Il englobe les feuillus durs. C’est-à-dire le chêne, le charme, l’orme, le hêtre, le frêne, l’érable, etc. Ils sont recommandés pour les appareils de chauffage au bois à cause de leur grand pouvoir calorifique. Ce dernier est mesuré à 2000 kWh/ stère de bois brûlé. Cette catégorie de bois est réputée pour sa combustion lente et totale. Elle vous expose moins aux risques de pollution. De plus, les bois sont très faciles à trouver.

Deuxième groupe d’essence de bois

On y retrouve le merisier, le châtaignier, l’acacia ainsi que les bois issus d’arbres fruitiers. Ils sont qualifiés de feuillus tendres et sont particulièrement adaptés aux appareils de chauffage à accumulation. Leur pouvoir calorifique est de 1700 kWh/stère de bois brûlé. Ils ont une combustion rapide et sèchent plus rapidement que les bois du premier groupe. Il est possible de les faire complètement sécher en moins de 18 mois.

Troisième groupe d'essence de bois

Il regroupe les résineux tels que l’épicéa, le sapin, le pin, le mélèze et aussi les feuillus tendres comme le peuplier ou le bouleau. Ces derniers sont idéals pour activer le feu et générer rapidement de la chaleur. La forme granulée est la meilleure des essences pour ce combustible. Le sapin est plus adapté aux cheminées ouvertes. Mis à part ce dernier, les autres résineux émettent des crépitements au moment de leur combustion. Ils ne sont donc pas indiqués pour les cheminées ouvertes.

Il est important de faire attention au taux d’humidité du bois de chauffage afin d’éviter les risques d’accident. Ce dernier ne doit pas dépasser 20 %. Un bois humide ne brûle pas facilement, il émet des émanations et il a tendance à encrasser vos équipements.

Comment stocker du bois de chauffage dehors ?

Vous devez stocker votre bois de chauffage à l'extérieur de votre maison, de manière à ce qu’il soit bien protégé de l’humidité et bénéficie d'une bonne aération. À cet effet, il est recommandé de faire construire une remise surélevée d’une dalle de béton et dotée d’une toiture.

L’idéal est de classer les bûches en plusieurs rangées. Il est recommandé d’effectuer les rangements selon la taille des bûches. Vous devez aussi veiller à ce qu’ils ne soient pas trop serrés afin de favoriser la circulation de l’air entre eux. Dans le même temps, il est pratique de procéder par catégorisation des essences ou par pouvoir calorique de chaque bois. Cela vous facilite la tâche au moment de leur utilisation.

Les bois du premier groupe seront placés au bas de la pile tandis que les plus tendres seront plus à la surface. De cette manière, vous les retrouvez plus rapidement pour activer le feu et les bûches plus bas serviront à maintenir la braise. Il faudra recouvrir le tas de bûches avec une bâche ou un tissu imperméable par la suite, pour éviter l’incrustation de l’humidité dans les bois.

Combien de temps peut-on conserver du bois de chauffage ?

Pour être sûr de pouvoir bénéficier à long terme de votre bois de chauffage, il est important de le commander déjà sec. Dans cet état, il est prêt à l’emploi et moins susceptible de se détériorer. Le temps de conservation du bois de chauffage varie selon la nature des bûches. Lorsqu’il s’agit de ceux qui ont déjà été coupés, la durée de vie est estimée à 1 ou 2 ans. En plus de cela, elles sont plus vulnérables que les rondins de bois secs. Ces derniers sont protégés par leur écorce qui leur garantit une durée de vie plus longue. Il est possible de les conserver durant 2 à 3 ans. Les bois de chauffage peuvent être conservés un peu plus longtemps selon les conditions du milieu dans lequel ils sont stockés. L’idéal est de les ranger dans un endroit protégé de l’humidité et bien aéré.

Une mauvaise disposition des bois de chauffage peut entraîner des infestations, la présence des rongeurs, des champignons et même des serpents. Tous ces éléments sont susceptibles de détériorer les bois et d’atténuer leur pouvoir calorifique. Ils ne pourront donc plus correctement assurer le chauffage de votre intérieur.

Combien coûte du bois de chauffage ?

Le prix du bois de chauffage est fixé en fonction de plusieurs facteurs. Il s’agit du stère, de la longueur des bûches, du taux d’humidité et de la période d’approvisionnement.

Le stère est l’unité d’achat du bois de chauffage. Il représente 1 mètre cube de volume de bûches de 1 m. Le prix d’un stère de bois est compris entre 50 € et 70 € sans les frais de livraison.

En ce qui concerne la longueur des bûches, la taille la plus courante est 33 cm. Elle est généralement adaptée aux poêles. Vous pouvez aussi trouver les tailles de 25 cm, 50 cm et 1 m. Plus la longueur est petite, plus le coût est élevé. La bûche de 1 m devient dans ce cas plus économique. Il faudrait toutefois veiller à ce qu’elle corresponde à votre type de chauffage pour éviter de le couper une fois encore avant d'en faire usage.

Par ailleurs, il est utile de savoir que l’humidité d’un bois de chauffage ne doit pas excéder 20 %. Au-delà de ce chiffre, la combustion est difficile et vous expose à des risques d’intoxication. Cependant, les bûches humides reviennent moins chères à l’achat. Il est fortement recommandé de les sécher avant leur stockage lorsque vous décidez de vous les procurer.

La période d’approvisionnement est aussi très déterminante dans le coût des bois de chauffage. Notez que la saison d’été est la meilleure pour vous approvisionner tout en faisant des économies. À l’inverse, en plein hiver, la demande est forte et on assiste rapidement à la rupture de stock. Cela fait monter le prix des bûches.

Écrit par Lea Pedretti

Pourquoi remplacer sa cheminée par un poêle à bois ?

Comment choisir une maison de retraite pour personnes agées ?