in ,

Apple prévoit de commercialiser sa première voiture à conduite autonome dès 2025

Apple a lancé son projet qui sera prêt pour 2025. La commercialisation de certaines entreprises sera mise en danger par ce produit. Autrefois appelé Titan, il compte bien regagner ce titre.

Un changement de plan !

La technologie joue un grand rôle dans la conception des produits Apple. L’entreprise a voulu mener deux projets en même temps dont : 

  • Le développement d’une voiture avec des facultés de conduite autonome réduite qui se focalise sur le freinage et l’accélération.
  • La création d’une version entièrement autonome qui ne nécessite aucune intervention humaine.

Sous la direction de Kevin Lynch, les équipes d’Apple se sont penchées sur la conception d’un véhicule totalement autonome. C’est le remplaçant de Doug Field et le nouveau responsable de ce projet.

Il sera lancé en 2025, soit beaucoup plus rapide que le calendrier des autres créateurs. Au cas où Apple n’atteindrait pas son délai, il a deux options. Le premier est de retarder la date de sortie du véhicule. Le second est de devoir commercialiser une voiture avec de faibles capacités.

Comment sera la voiture ?

Les caractéristiques de cette nouveauté intéressent beaucoup de monde. Pour cela, voici les essentielles : 

Son design

Pour Apple, la voiture idéale ne possède pas un volant ni pédale. En y entrant, les passagers auront des places latérales. Ils seront également assis face à face comme dans une limousine. Un iPad sera placé au centre autorisant les passagers à interagir avec la voiture durant tout le trajet.

Une puce personnalisée

Même si la société n’a jamais conçu de voiture, elle travaille au côté des fabricants professionnels. Le rapport de Bloomberg a affirmé la disposition d’une puce personnalisée d’Apple. Elle va offrir à ses clients une voiture complètement autonome. Quant au processeur, c’est le plus complexe des produits que la société ait conçus.

Très bien sécurisé !

D’après les ingénieurs associés à ce projet, Apple veut instaurer une assurance plus solide que les autres entreprises telles que Tesla ou bien Waymo. Il va équiper le système du véhicule de plusieurs redondances pour garantir une très bonne sécurité. D’ailleurs, il vise à fournir à la voiture un fonctionnement avec le système de charge combiné ou CCS. Cela l’aide à être compatible avec un large réseau de chargeurs.

Twitter fait un geste audacieux en publiant la V2 de son API

Aux États-Unis, Uber met 50 000 Teslas à la disposition de ses chauffeurs